Nos sélections

3 déc. -> 30 juin

Le banquet de Marseille à Rome, plaisirs et jeux de pouvoirs

Exposition temporaire - Archéologie

Le Musée d'Archéologie Méditerranéenne est, plus que jamais, impliqué dans la diffusion de la connaissance du monde méditerranéen et des civilisations qui ont fortement impacté notre société actuelle. C'est le banquet, élément fédérateur dans la vie politique et privée antique, qui est cette année mis en lumière dans une salle entièrement repensée et réouverte au public afin de pouvoir accueillir cet évènement. Grâce à l'incroyable découverte en 2009,ayant mis au jour la salle de banquet tournante de Néron, la fameuse phrase de Suétone, a pris tout son sens : "Cette salle était ronde et tournait jour et nuit en imitant le mouvement de la Terre" Suétone, Vie des Douze Césars, Livre VI. Mais si Rome a livré cette fameuse architecture, Marseille (Massalia) n'est pas en reste, et ce n'est pas moins de trois salles de banquet qui ont été mises au jour ces quinze dernières années dans le centre historique de la cité. En croisant ces découvertes, l'exposition se décline en trois parties : - Les salles de banquet massaliètes - La vaisselle de banquet - Le banquet romain et l'évocation de la fameuse machina neronis. Cette exposition a pour objectif de montrer l'impor tance du symposion et de reconstituer le déroulement d'un banquet antique : des mets et des boissons consommés, du rôle attribué aux" banqueteurs", ainsi que les activités pratiquées (de l'art de la rhétorique aux jeux érotiques). Le Musée d'Archéologie méditerranéenne offre la possibilité au public d'apprécier et d'entrapercevoir la vie quotidienne des aristocrates lors des banquets privés, des banquets divins avec leurs obligations communautaires et enfin, les banquets impériaux romains dans toute leur démesure. Pour ce faire une reconstitution virtuelle en 3D (mapping) évoquera le déroulement d'un banquet antique. Des sons, de la musique, des jeux et des discussions donneront vie à cette restitution pédagogique. Autour de l'exposition : Une exposition est l'occasion d'insuffler toujours plus de vie dans un musée. Des expériences sonores, gustatives et visuelles viendront ainsi ponctuer les sept mois d'exposition et diversifier l'expérience de visite. DÉCEMBRE - Le vendredi 2 VERNISSAGE DE L'EXPOSITION FÉVRIER - Les vendredis 10, 17 et 24 LE BANQUET VU PAR LE CINÉMA Pour ce troisième rendez-vous, le musée propose d'aborder le thème du banquet à travers trois adaptations cinématographiques de grands auteurs : Le banquet de Platon par Marco Ferreri (75 mns, 1989) le 10/02, Satyricon de Federico Fellini (120 mns, 1969) le 17/02 et Quo Vadis de Mervyn Leroy (171 mms, 1951) le 24/02. Trois projections, trois vendredi, au cinéma Le Miroir de la Vieille Charité. Chaque projection (18h) est précédée d'une visite commentée de l'exposition (17h). (Gratuit sur réservation) MARS - Le dimanche 5 "MANGER, AIMER, BOIRE ET CHANTER" La musique sera également mise à l'honneur avec l'orchestre "Muséique" qui se réunira pour le concert Mélodie d'Aède. Une invitation aux plaisirs de la table, sur les traces du festin antique jusqu'à nos jours. Isabelle Bonnadier et Laurent Vercambre nous invitent à des agapes vocales et musicales.Chansons d'aèdes et de troubadours d'hier et d'aujourd'hui, d'Homère à Jacques Brel (11h). Visite commentée (10h) Apéro Antique au Charité (12h). (Payant) MARS - Le mercredi 8 LE BANQUET ET LA FEMME À l'occasion de la journée de la Femme, le musée propose à ses visiteurs d'appréhender l'exposition à travers le rôle et le statut de la femme dans le banquet (visite commentée, 10h). Visite commentée par le commissaire de l'exposition. AVRIL - Le samedi 1er JOURNÉE D'ÉTUDE AUTOUR DE L'EXPOSITION Nouvelles découvertes et dernières hypothèses (de 9h30 à 18h, sur réservation) AVRIL - Le samedi 8 L'ARCHEOLOGUE ET LA CONTEUSE Avec un archéologue, ponctué par les récits d'une conteuse, par MCE production L'Éolienne. Nouvelles découvertes et dernières hypothèses (à 15h) MAI - Le samedi 6 CONCERT GOURMAND À table ! "Concerto Soave" interprète des musiques baroques d'inspiration antique durant un buffet à l'antique servi à table. Le Comptoir ô Huiles Rue Sainte Françoise 13002 Marseille (payant sur réservation, visite commentée à 17h30, concert à 19h) MAI - Le samedi 20 NUIT EUROPÉENNE DES MUSÉES A l'occasion de la nuit des musées, laissez-vous porter : déambulations dans les salles, apéro antique au Charité Café (payant), concerts et contes pour petits et grands, viendront rythmer la soirée (à partir de 19h) tout au long du parcours. JUIN - En attente de la date officielle CUISINER DANS L'ANTIQUITÉ Pour fêter les journées nationales de l'archéologie et pour clôturer l'exposition : passez à la pratique ! Le musée vous propose un atelier de cuisine pour tester les recettes à l'antique. Conférence-atelier. (Payant sur réservation, horaires à venir).

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

14 déc. -> 20 mars

Après Babel, traduire

Exposition temporaire - Histoire et sciences humaines / Littérature et poésie

La langue de l'Europe, c'est la traduction" Umberto Eco Le Mucem présente du 14 décembre 2016 au 20 mars 2017 l'exposition Après Babel, traduire. “Babel” : en hébreu, cela veut dire “Confusion”. Babel, la diversité des langues, est-ce une malédiction ou une chance ? Réponse : une chance, à condition de traduire. La traduction est l'un des grands enjeux culturels et sociétaux d'un monde globalisé. Traduire, c'est préférer à une communication rapide et basique dans une langue dominante plus ou moins artificielle (aujourd'hui le " global english " ou globish) un travail coûteux et parfois déconcertant sur la différence des langues, des cultures, des visions du monde, pour les comparer et les mettre en harmonie. La traduction est d'abord un fait d'histoire : les routes de la traduction, via le grec, le latin, l'arabe, sont celles de la transmission du savoir et du pouvoir. "La langue de l'Europe, c'est la traduction", a dit Umberto Eco. Les civilisations d'Europe et de Méditerranée se sont construites sur cette pratique paradoxale : dire " presque " la même chose, et inventer en passant, à la confluence des savoirs et des langues. C'est aussi un enjeu contemporain. La diversité des langues apparaît souvent comme un obstacle à l'émergence d'une société unie et d'un espace politique commun, mais l'exposition Après Babel, traduire inverse cette proposition et montre comment la traduction, savoir-faire avec les différences, est un excellent modèle pour la citoyenneté d'aujourd'hui. Partant d'une abstraction - le passage d'une langue à une autre -, l'exposition donne à voir, à penser et à voyager dans cet entre-deux. Du mythe de Babel à la pierre de Rosette, d'Aristote à Tintin et de la parole de Dieu aux langues des signes, elle présente près de deux cents œuvres, objets, manuscrits, documents installations, qui manifestent de façon spectaculaire ou quotidienne les jeux et les enjeux de la traduction. Exposition organisée avec le soutien exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France. Nous remercions chaleureusement George Steiner de nous avoir autorisés à utiliser le titre “Après Babel”. Avec le mécénat de la Fondation PwC France et Afrique Francophone, mécène fondateur. Commissariat général : Barbara Cassin, philologue et philosophe, directrice de recherches au CNRS Commissariat exécutif : Sophie Bernillon, conservateur des bibliothèques au MuCEM Scénographie : Jacques Sbriglio

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

13 janv. -> 25 févr.

Private Jokes

Exposition temporaire - Audiovisuel - photographie - numérique

Exposition collective avec Renaud Bézy - Olivier Cablat - Marie-Laure Cazin - Quentin Destieu - Walid Ghali - Lila Neutre - Javiera Tejerina-Risso - Sergio Valenzuela Escobedo - Mezli Vega Osorno La private joke : " blague privée " ou " humour de connivence " est une plaisanterie faite pour n'être comprise que par un groupe restreint d'initiés parce qu'elle fait allusion de manière évasive à des événements passés que seuls les membres du cercle visé peuvent connaître (un " petit délire commun "). Si la culture est libre et ouverte à tous, l'oeuvre d'art quant à elle se rapproche parfois par bien des aspects de la notion d'histoires personnelles et il est souvent indispensable pour pouvoir en extraire la substantifique moelle de s'en faire expliquer les subtilités. La Private Joke est une tendre complicité où il faut être au moins deux pour la partager. Cette exposition réunit les oeuvres de neuf artistes français et internationaux dans une composition dans laquelle chaque oeuvre présentée puise son inspiration d'éléments, cultures ou expériences personnels. Elle propose ainsi au public un échange entre des visions d'artistes confrontées aux interprétations du spectateur. Chacun peut ensuite à sa guise s'approprier mentalement, sentimentalement ou physiquement ces histoires diverses, ces propositions artistiques et, éventuellement, par la suite, les partager avec d'autres. Durant toute la durée de l'exposition, les visiteurs seront invités à écrire sur un livre d'or mis à leur disposition leurs propres private jokes. L'ensemble de ces contributions composera au final un objet atypique d'histoires incompréhensibles dans leur ensemble et sorties de leurs contextes mais généreuses et pleines d'humour dans leurs individualités. Vernissage jeudi 12 janvier de 18h à 21h

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

21 janv. -> 26 févr.

Nos quartiers libres - Saint-Charles Belle de Mai

Gratuit

Exposition temporaire - Architecture / Sociologie

Présentation du projet de rénovation urbaine des quartiers Saint-Charles / Belle de Mai., avec ateliers, conférences et balades. Vernissage le 20 janvier, 18h Une proposition de la Ville de Marseille avec les agences Güller Güller et TVK. Le quartier Saint Charles Belle de Mai amorce un renouveau avec le projet urbain imaginé par l'équipe d'architectes, urbanistes, sociologues et paysagistes représentée par les agences Güller Güller et TVK. Pendant les 10 prochaines années, cette équipe accompagnera la Ville de Marseille sur un territoire de 140 hectares allant de la Gare Saint-Charles au viaduc de Plombières et du faisceau ferré jusqu'à l'A7. Au coeur de ce périmètre, l'équipe se chargera de la reconversion du site des casernes Saint Charles (7ha) dont fait partie l'emblématique caserne du Muy. Pour la Ville de Marseille, ce projet doit " se faire avec " : avec les habitants, avec les gens qui y travaillent, avec les associations, avec les acteurs locaux, avec les institutions car demain ce quartier de centre-ville sera également la principale porte d'entrée de la Métropole. Le dialogue entamé en 2014 avait connu une forte mobilisation. Les échanges avaient été riches et constructifs. Nombre d'habitants de la Belle de Mai avaient contribué à la concertation et ont permis de construire le cahier des charges, base de travail des équipes d'architectes urbanistes. Cette concertation se poursuit aujourd'hui : l'équipe lauréate du dialogue compétitif, Güller Güller / TVK  a présenté le projet à construire ensemble lors de la réunion publique du lundi 19 septembre 2016. Du 21 janvier au 26 février 2017, une nouvelle étape du dialogue s'ouvre entre la ville et les habitants : nous vous invitons à visiter et participer à l'exposition dédiée aux Quartiers Libres qui aura lieu à la Friche la Belle de Mai. L'exposition s'articulera autour de la présentation du projet urbain global, et des différentes interventions prévues sur le quartier. Elle sera ponctuée d'animations plus spécifiques : ateliers de travail, conférences-débat, réflexion sur l'occupation temporaire d'espaces comme la caserne du Muy, balades urbaines... Nous continuons à construire avec vous une méthode de travail afin d'affiner ensemble ce projet de ville, ce projet de vie ! Venez nombreux participer à la réflexion sur le projet urbain des Quartiers Libres Saint-Charles Belle de Mai.

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

Expositions