Nos sélections

17 Mar -> 24 Sep

Une maison de verre

Exposition temporaire - Arts et Beaux-arts

Le Cirva, Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques, fête ses 30 ans d'existence à Marseille en 2016. Cet anniversaire est l'occasion rêvée de montrer la collection unique qui s'est enrichie peu à peu depuis le début de ses activités, avec le soutien de l'Etat, de la Ville de Marseille et des collectivités territoriales. Cet ensemble important, constitué d'environ 600 oeuvres aujourd'hui, n'a pas été montré de façon significative depuis plusieurs années. Centre d'art et atelier de recherche et de création contemporaine situé à Marseille, le Cirva accueille des plasticiens, designers ou architectes ayant des pratiques variées et désirant introduire le verre dans leur démarche créatrice. Ces artistes développent leurs projets de recherche assistés de l'équipe technique du Cirva, selon les modalités et le rythme convenant à chacun des projets. Il s'agit donc d'un réel laboratoire pensé pour les artistes, dans l'idée de leur offrir un espace et un outil de travail hors du commun. Depuis plus de vingt ans, le Cirva a accueilli quelque 200 artistes pour des projets divers, tant dans le domaine de l'art contemporain que du design et des arts décoratifs. L'exposition au musée Cantini, musée d'art moderne de la ville de Marseille, a l'ambition de traverser les 30 années de résidences d'artistes au Cirva, de 1986 à aujourd'hui. Conçu de manière fluide et non chronologique, le parcours propose de découvrir l'univers des artistes représentés dans la collection en présentant leurs travaux du Cirva en regard d'une sélection d'oeuvres issues des collections des musées de Marseille (Mac, Musée Cantini) et du Fonds régional d'art contemporain. Les choix sont opérés sur la base de l'approfondissement de l'oeuvre d'un artiste ou d'une période spécifique de la création contemporaine, ou encore sur la base de rapprochements formels, esthétiques ou thématiques. A l'image de la collection du Cirva, se côtoient des pièces qui relèvent des arts décoratifs et du design et des pièces de sculpture contemporaine. L'imbrication des différents champs de création au sein du parcours donne ainsi une vision poreuse des sources d'inspiration et des différentes approches des créateurs au Cirva. Autour de l'exposition : Samedi 20 mai à 15h Ramutcho Matta, artiste, en partenariat avec le cipM (centre international poésie Marseille) Samedi 27 mai à 11h Emmanuel Perrodin, chef cuisinier : " visite à déguster ", une proposition de mise en bouche autour de l'exposition Samedi 17 juin Une Visite coup de coeur, deux musées ! Danièle Foy, chercheur, spécialiste du verre dans l'Antiquité et au Moyen-Age interviendra à 11h au musée d'Archéologie méditerranéenne dans le cadre de l'exposition Le Banquet et à 15h au musée Cantini pour Une maison de verre - Le Cirva Samedi 24 juin à 15h Visite commentée en LSF Samedi 9 septembre à 14h Lionel Pons, musicologue et Claude Favre, auteur : lecture en musique, en partenariat avec La Marelle

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

22 Mar -> 14 Aug

Vies d'ordures, de l'économie des déchets - David Degner

Exposition temporaire - Audiovisuel - photographie - numérique

Notre empreinte écologique est exponentielle : plus de 80 % de la surface émergée de la planète est sous influence humaine directe. Cette surexploitation de l'écosystème engendre des bouleversements naturels : hausse de la température du globe, appauvrissement de la couche d'ozone, acidification des océans, épuisement des sols et des sous-sols. Nos sociétés sont transformées en sociétés du déchet. Exposer les manières dont nos sociétés produisent, traitent, s'approprient et transforment les restes, apparait comme un enjeu central pour le musée de société qu'est le Mucem. L'exposition Vies d'ordures. De l'économie des déchets invite à un voyage autour de la Méditerranée, à la découverte des paysages, des technologies, des objets recyclés ou de deuxième vie, et surtout à la rencontre des hommes et des femmes qui gèrent nos déchets, en vivent et souvent les subissent. Il s'agit d'interroger leurs savoir-faire, leurs conditions de vie, les rapports sociaux et les conflits dans lesquels ils sont pris. Basée sur des enquêtes ethnographiques réalisées en Turquie, en Albanie, en Egypte, en Italie, en Tunisie, au Maroc ou dans le Sud-est de la France (Marseille et sa métropole), cette exposition a pour but de sensibiliser le public à la gestion individuelle et collective des déchets en montrant les façons dont nous les collectons, les trions, les réparons, les transformons, avec l'inventivité de la nécessité. Par les détournements ou par les traitements de haute-technologie dont ils font l'objet, les déchets donnent forme à nos paysages et à nos relations sociales. Le parcours permet de s'interroger sur nos modes de vie, nos modèles de consommation et de production grâce à plus de 450 objets, documents, installations, films, cartes et schémas issus des collections du Mucem et des musées d'ethnographie comme le musée du Quai Branly ou le musée de Guatelli dans la région de Parme et surtout en s'appuyant sur les documents issus des campagnes d'enquêtes-collectes initiées par le Mucem depuis 2014. Des dispositifs pédagogiques ont également été spécialement conçus pour les besoins de l'exposition : cartes, tableaux de classification des déchets, maquettes. Cette exposition donne lieu à une collaboration avec le National Folk Museum de Séoul. Le parcours de l'exposition présente six séquences : - Nommer—Mesurer—Classer : dis-moi ce que tu jettes ! - Réparer—Jeter : petite histoire du déchet - Ramasser—Collecter—Transporter—Stocker—Trier : les gestes des déchets - Réemployer—Réutiliser—Recycler : l'atelier du déchet - Réduire—Enfouir—Composter—Incinérer : quelles solutions pour une société " zéro déchet " ? - Se mobiliser : les citoyens au défi des déchets Commissaire général : Denis Chevallier, ethnologue, conservateur général au Mucem Commissaire associé : Yann Philippe Tastevin, ethnologue au CNRS Scénographie et direction artistique : Encore Heureux, bkCLUB Architectes, Urbain, trop urbain

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

18 May -> 10 Jun

Les Arts Ephémères

Gratuit

Exposition temporaire - Arts et Beaux-arts

La Mairie des 9e & 10e arrondissements de Marseille organise le Festival des Arts Éphémères, depuis 2009, dans le parc de Maison Blanche, pour favoriser la diffusion de l'art contemporain en invitant les artistes à une rencontre avec le grand public. Alors que Marseille célèbre le sport avec l'année capitale, les Arts Ephémères transforme le parc de Maison Blanche en terrain de jeu et vous invite à la détente. La détente mobilise des énergies tant physiques que mentales sollicitées dans une opposition d'intention. Le corps rassemble ses forces pour se propulser ou au contraire relâche toutes ses tensions pour s'abandonner à une douce langueur. C'est un état transitoire, un passage dynamique, c'est ce temps suspendu au cours duquel tout peut basculer ... Le festival rassemble depuis ses débuts et en cette 9e édition, des artistes trouvant dans l'univers du parc, de la nature, de l'espace public et de l'éphémère, l'occasion d'exprimer des aspirations artistiques originales et cachées, que l'espace habituel du musée ou de la galerie ne permettait pas d'exploiter. Le geste artistique de l'éphémère devient liberté. Avec les oeuvres de Tanya Atanasova & Thomas Van Walle, Fouad Bouchoucha, Jean Charles Bureau, Martin Caminitti, Frédéric Coupet, Mounir Fatmi, Laurence Lagier, Laurent le Forban, Gerlinde Frommherz, Anne-Valérie Gasc, Karim Ghelloussi, Mahatsanga Le Dantec, Catherine Melin, Olivier Millagou, Laurent Perbos, Lionel Scoccimaro, Roman Signer, Michèle Sylvander. Maison Blanche se transforme, le temps du Festival, en un laboratoire créatif à ciel ouvert. Vernissage mercredi 17 mai à 18h30 Commissariat : Isabelle Bourgeois et Martine Robin

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

Expositions