Nos sélections

13 mai -> 14 janv. 2018

Hip-Hop : un âge d'or 1970-1995

Exposition temporaire - Arts plastiques - graphiques / Hip-Hop - Rap / Audiovisuel - photographie - numérique / Street art

La culture Hip Hop ouvre les portes du musée d'Art contemporain à ceux qui aux États-Unis, en Europe et à Marseille incarnent un phénomène planétaire. Depuis les premières block parties du Bronx jusqu'à l'âge d'or marseillais retrouvez la fièvre qui s'est emparée du monde en trois temps et quatre mouvements : DJing, MCing, Graffiti & Bboying. La formidable énergie et l'inventivité des DJ, des maîtres de cérémonie, des graffeurs et writers, des break dancers et de leurs crews a pris la rue, les clubs et la jeunesse du monde. Émergeant dans le quartier du South Bronx, qui connaît les pires conditions économiques, une jeunesse qui rêve d'exister invente de nouvelles formes de survie, de faire la fête, de danser, de marquer l'espace urbain, de défier l'establishment par la parole et le geste. En presque dix ans de 1970 à 1981, elle s'impose comme la nouvelle culture populaire et conquiert New York de quartier en quartier, de métros en trains, de fêtes clandestines en night-clubs, d'expositions improvisées dans les lieux les plus " cheaps " jusqu'aux galeries d'art branchées de downtown. Au début des années 1980 l'expansion de la culture Hip Hop prend une nouvelle dimension. Elle se répand simultanément des deux côtés de l'Atlantique grâce aux radios et aux premières émissions qui lui sont consacrées à la télévision, mais aussi via les bases militaires US d'Allemagne où les soldats américains reçoivent les cassettes des DJ's envoyées par leurs familles. C'est le début des années Reagan aux U.S.A. et des années Mitterrand en France. De 80 à 85, le Hip Hop devient un phénomène mondial, une culture qui ouvre les portes, même si paradoxalement elle commence à voir les siennes se refermer en Amérique. La politisation et la résistance initiales cèdent sous les coups du marketing. Les labels signent les groupes transformant les MC's en stars et les majors hollywoodiennes se décident à exploiter le nouveau filon inspirées par le succès considérable de Flashdance en 1983 et sa fameuse scène de breakdance avec les danseurs Mr Freeze et Crazy Legs des Rock Steady crew La seconde moitié des années 80 est cruelle pour ceux que la reconnaissance oublie, le monde de l'art n'a d'attention que pour Jean-Michel Basquiat, Keith Haring ou Kenny Scharf. Les rappeurs sont devenus des idoles qui ont effacés les DJs et les MCs. En Europe les groupes émergent et les premiers à disposer des matériels et à accepter d'être signés par les labels émergents vont connaître un succès considérable. C'est le moment de l'âge d'or marseillais qui secoue la ville dans les années 90 et fait de la scène artistique marseillaise l'une des plus inventives, connectée aux States et rayonnante jusqu'au tournant du siècle. L'exposition est conçue avec le MuCEM, qui met à disposition les plus belles pièces de sa collection. Elle favorise les croisements entre toutes les disciplines qui ont été fécondées par ce mouvement : la musique, la danse, la mode, le cinéma, l'écriture, le graffiti, le tag, la photographie. Grâce à Claire Calogirou, chercheuse spécialisée dans la culture Hip Hop et le graffiti, qui a largement contribué à la constitution de cette collection exceptionnelle et Jean Roch Bouiller, conservateur art contemporain au MuCEM, nous avons eu accès in extenso à cette collection. Claire Calogirou a accepté de partager le commissariat de l'exposition avec nous et Sébastien Bardin-Greenberg, dit SBG/SibaGiba, musicien/producteur multi platine, nominé aux Grammys (US), co-auteur du livre Freestyle et grand connaisseur de la scène américaine basé à New-York. Il a réuni des sélections d'objets inédits en provenance de collections américaines et complété la partie française. HIP HOP : un âge d'or 1970–1995... s'inscrit dans la dynamique des projets de la Capitale européenne du sport 2017 à Marseille.

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

7 juin -> 9 oct.

Aventuriers des mers - Méditerranée - Océan Indien VIIe - XVIIe siècle

Exposition temporaire - Histoire et sciences humaines

De l'Empire perse aux conquêtes d'Alexandre le Grand, de l'expansion de l'islam aux explorations chinoises et des aventures portugaises aux navigations hollandaises, c'est entre Méditerranée et océan Indien que se sont déroulées les grandes aventures maritimes fondatrices du monde d'aujourd'hui. L'exposition débute par la mise en place, au VIIe siècle, d'un empire des deux mers, celui des Omeyyades, lequel ouvrira les voies d'un monde dont le destin se joue principalement à la bascule du XVe et du XVIe siècle. Cette exposition, riche de plus de deux cents oeuvres provenant de cinquante musées et institutions, de Lisbonne à Singapour, conduit le visiteur au croisement de l'or d'Afrique et de l'argent d'Occident, des verreries de Venise, des cotonnades indiennes, des porcelaines et des épices venues des mers de Chine. Les océans ont historiquement permis d'aller à la rencontre des autres, d'échanger et de commercer. Après avoir longtemps pensé la mer comme un espace périlleux, les hommes ont très tôt élaboré de multiples savoirs pour s'aventurer toujours plus loin et plus sûrement, à la recherche des trésors de l'Orient. Le développement des connaissances et des navigations exploratoires a permis de penser la géographie du monde dans son ensemble. Avec la belle énergie des pionniers, marins et commerçants se sont alors lancés sur les mers à la recherche de fortunes à faire, d'âmes à convertir, de nouveautés à découvrir. Tout au long du Moyen Âge, l'océan Indien, d'où provenait les produits les plus recherchés, a été le plus grand marché du monde, et le plus convoité. En se déployant, le commerce maritime a permis de brasser les marchandises, mais aussi les hommes, les religions, et les idées. Le monde s'est élargi, révélant peu à peu son immensité. Tout en reliant entre elles les différentes histoires des Cités, des États et des Empires, le parcours de cette exposition témoigne de leurs échanges, de leurs relations et, finalement, de leur devenir commun. En présentant, depuis la mer, les milles ans d'échanges et de rencontres qui précèdent ce que l'on appelle " les grandes découvertes ", le Mucem invite le visiteur à déplacer son point de vue et à élargir son champ de vision. À l'heure où l'intensification des processus de mondialisation interroge notre avenir immédiat, cette exposition propose au visiteur de prendre le temps de parcourir une histoire de l'Ancien Monde, tel qu'il est apparu aux premiers aventuriers des mers. L'exposition " Aventuriers des mers " a été présentée de novembre 2016 à février 2017 à l'Institut du Monde Arabe (Paris), dans une version centrée sur les voyageurs arabes du Moyen Âge. L'exposition au Mucem fait la part belle aux Grandes découvertes, et présente cinquante oeuvres nouvelles provenant notamment de la Biblioteca Estense de Modène (Italie), de la Caixa Geral de Depósitos (Lisbonne), du Musée des Arts Décoratifs de l'océan Indien (La Réunion) et du Kunsthistorisches Museum (Vienne). Commissariat : Vincent GIOVANNONI, conservateur au Mucem Nala ALOUDAT et Agnès CARAYON, chargées de collections et d'expositions à l'IMA Scénographie : atelier Maciej Fiszer Catalogue en coédition avec l'Institut du Monde Arabe et Hazan Avec le soutien de Groupama L'Institut du Monde Arabe coproducteur de l'exposition Programmation culturelle Pendant la durée de l'exposition, le public sera invité à découvrir une programmation de nombreux événements culturels au Mucem : Dans le cadre de la programmation estivale du Mucem et du 22e Ciné plein air Marseille, 4 films seront projetés à 21h30 sur la place d'Armes du fort Saint-Jean, en entrée libre, sous les étoiles : " Pirates ", de Roman Polanski (le vendredi 11 août) " Les vikings ", de Richard Fleischer (le samedi 12 août) " La leçon de piano ", de Jane Campion (le lundi 14 août) Des activités inédites en famille : Espace famille "Les petits aventuriers" (du 8 juillet au 3 septembre) Visite contée "Un voyage plein d'histoires !" (du 8 juillet au 9 octobre) Des rendez-vous en famille dans l'exposition (du 8 juillet au 3 septembre) Le voilier La Flaneuse propose des excursions "Aventuriers des mers" au départ de la darse du Mucem (du 5 juillet au 30 août) .

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

Expositions