C’est les vacances de la Toussaint !

Ça y est, enfin les premières vacances depuis la rentrée ! C’est le moment de décompresser et de recharger les batteries avant d’affronter les premiers frimas de l’hiver. Mais que faire pour occuper  vos bambins adorés et vos ados blasés ? Allez ! On vous aide avec des idées de sorties et d’activités pour tous les âges, tous les styles et toutes les bourses, que vous soyez allergiques à Halloween ou fans de citrouilles et autres sorcières…

Nos coups de cœur

11 oct. -> 4 févr. 2018

Nous sommes Foot

Exposition temporaire - Histoire et sciences humaines

Dans le Paris huppé comme dans les cités défavorisées de Marseille, dans les ports d'Istanbul ou d'Athènes, dans les banlieues d'Alger ou sur les plages de Malaga, le football, dont la popularité est inégalée, possède la capacité de faire vivre ensemble les habitants de la Méditerranée. A contrario, ce sport renvoie aussi l'image d'une Méditerranée traversée par les clivages sociaux, la violence, le racisme et le fanatisme. S'il reste l'incarnation d'un idéal méritocratique, le football est aussi un révélateur des déséquilibres économiques planétaires. Devant les extraordinaires enjeux financiers que représente le "foot business", les cas de fraudes se multiplient, lors des matchs comme lors de l'attribution des grandes compétitions. L'issue du débat concernant la professionnalisation du football, initié par Jules Rimet, fondateur de la coupe du monde et Pierre de Coubertin, créateur de l'olympisme, a changé la physionomie de ce sport, même si des réponses citoyennes offrent aujourd'hui d'autres perspectives. Au cours de l'histoire récente, les gradins des enceintes sportives ont été des lieux d'affrontement et de propagande. Ils se sont aussi fait l'écho d'engagements citoyens de la part de joueurs et de supporters qui se sont emparés du football pour revenir à la source du jeu et défendre les valeurs morales et humanistes qu'il véhicule : respect des règles et de l'adversaire, dépassement de soi, solidarité, esprit d'équipe… Ainsi, le football nous offre un miroir grossissant des valeurs morales et des idéologies politiques des XXe et XXIe siècles. Il est un révélateur de nos sociétés, un reflet de ce qu'elles comportent de plus sombre mais aussi de plus lumineux. En faisant entrer un ballon dans son enceinte, le MuCEM, à travers 300 oeuvres, objets, photos, installations et vidéos, souhaite rendre hommage au football et à la culture populaire qui l'accompagne, en Méditerranée comme à Marseille, promue en 2017 au titre de capitale européenne du sport. Commissariat général : Florent Molle, conservateur du patrimoine au Mucem, Gilles Perez, auteur, réalisateur et producteur de films documentaires Direction artistique : Democracia Conseiller scientifique : Christian Bromberger, anthropologue et professeur émérite à l'université Aix-Marseille Un projet Marseille Provence 2017 capitale européenne du sport Avec le soutien des Mutuelles du Soleil

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

8 sept. -> 7 janv. 2018

Jack London dans les mers du Sud

Exposition temporaire - Audiovisuel - photographie - numérique / Performance - Installation

Cette exposition, proposée par le Musée d'Arts Africains, Océaniens, Amérindiens et La Compagnie des Indes, est une invitation au voyage et à l'aventure, symboles de la vie et de l'oeuvre de Jack London. Mettant en scène des centaines d'objets, documents rares et photographies, dont beaucoup sont présentés au public pour la première fois, elle donne à revivre l'un des paris les plus audacieux de l'écrivain : son voyage dans les mers du Sud entre 1907 et 1909. La présentation s'articule autour des différents archipels traversés : Hawaï, les Îles Marquises, les Îles de la Société, Samoa, Fidji, les Nouvelles-Hébrides et les Îles Salomon. Tout en faisant revivre le souffle de l'aventure maritime et la magie des rencontres effectuées, cette exposition constitue une occasion unique pour s'ouvrir à la diversité culturelle des peuples du Pacifique Sud. Provenance des oeuvres Collection privée Jack London, USA - musée du quai Branly, Paris - musée Barbier-Mueller, Genève - musée d'Histoire naturelle, Lille - musée d'Aquitaine, Bordeaux - muséum d'Histoire naturelle, La Rochelle - musée des Beaux-Arts, Rochefort - musée de la Castre, Cannes - musée d'Arts Africains, Océaniens, Amérindiens, Marseille. WEEK-END D'OUVERTURE EXCEPTIONNEL AUTOUR DE JACK LONDON THÉÂTRE NATIONAL DE MARSEILLE - LA CRIÉE Jack London Navigateur Exposition photographique 8-23 septembre / du mardi au samedi de 12h à 18h Table ronde Vendredi 8 septembre à 11h en présence des commissaires de l'exposition Marianne Sourrieu et Michel Viotte, en compagnie de Titouan Lamazou, artiste et navigateur. Modérateur : Gildas le Roux, président de La Compagnie des Indes. Inauguration de l'exposition à 12h15 BIBLIOTHÈQUE DE L'ALCAZAR Les pirogues à balancier du Pacifique. Des dessins de Bougainville aux pirogues de compétition Exposition du 8 au 30 septembre La Va'a dans les veines – France ô Projection-conférence Vendredi 8 septembre à 17h Le Va'a un sport moderne Table-ronde Vendredi 8 septembre à 18 h PLAGE PRADO NORD [ entrée libre ] Programme sous réserve de modifications Village polynésien 8-10 septembre / 10h-19h Animations musicales, sportives, découverte des pirogues polynésiennes... Première édition MED VA'A NUI 8-10 septembre La plus grande compétition de pirogues en Méditerranée Spectacle de danses polynésiennes Samedi 9 septembre à 20h AUTOUR DE L'EXPOSITION Projection Jack London, une aventure américaine Documentaire de Michel Viotte Production Arte – La Compagnie des Indes Salle du Miroir – Centre de la Vieille Charité / Tous les jours à 13h30 Billet de l'exposition exigé à l'entrée Publication "Jack London dans les mers du Sud : l'odyssée du Snark" Michel Viotte, Marianne Pourtal Sourrieu Éditions de La Martinière – 192 pages – 25 EUR Livret-jeux enfants disponile à la billetterie Visites commentées - Visite commentée Mercredi, samedi et dimanche à 15h30 - Visite commentée en famille Week-end et vacances scolaires à 13h30 - Visite commentée en LSF Dimanche 19 novembre à 11h Visites-Ateliers - Atelier d'écriture enfants – Centre international de poésie Marseille (cipM) au Centre de la Vieille Charité Les 24, 25, 26, 27, 31 octobre et 2, 3 novembre de 10h à 12h - Cycle d'ateliers d'écriture adultes – Centre international de poésie Marseille (cipM)au Centre de la Vieille Charité Samedis 2, 9, 16 décembre de 14h à 16h Évènements - Journées Européennes du Patrimoine - Samedi 16 et dimanche 17 septembre [ entrée libre ] - Lecture musicale par Marc Roger et Terry Brisack Salle du Miroir- Centre de la Vieille Charité / Samedi 14 octobre à 16h30 Billet de l'exposition exigé à l'entrée - Rencontre avec des auteurs de bandes dessinées autour de Jack London En partenariat avec la librairie La Réserve à Bulles / Samedi 25 novembre - Visite contée par Céline Ripoll – MCE Productions Samedi 28 et dimanche 29 octobre à 11h - Soirée jeunes Carpe Noctem Jeudi 16 novembre de 19h à 23h30 [ entrée libre ] De nombreux événements seront prévus autour de cette exposition phare, retrouvez le programme détaillé sur culture.marseille.fr

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

Les spectacles

Comme pour toutes les vacances vous trouverez des propositions de spectacles pour le jeune public à voir en famille.

Notre sélection spéciale Halloween

Fans de citrouille et d’histoires qui font peur, on a aussi ce qu’il vous faut.

Pour les minots bien sûr mais pas seulement, retrouvez également 2 soirées pour les vieux ados ou les jeunes adultes !

Les musées

On file découvrir ou (re)découvrir les nombreuses expos proposées par les musées de Marseille, on télécharge la programmation des activités et animations dans les musées, on inscrit ses bambins, on respire, on sourit, on est une mère (un père, une grand-mère, un tonton…) formidable !

Tout savoir sur les musées de Marseille

13 mai -> 14 janv. 2018

Hip-Hop : un âge d'or 1970-1995

Exposition temporaire - Arts plastiques - graphiques / Hip-Hop - Rap / Audiovisuel - photographie - numérique / Street art

La culture Hip Hop ouvre les portes du musée d'Art contemporain à ceux qui aux États-Unis, en Europe et à Marseille incarnent un phénomène planétaire. Depuis les premières block parties du Bronx jusqu'à l'âge d'or marseillais retrouvez la fièvre qui s'est emparée du monde en trois temps et quatre mouvements : DJing, MCing, Graffiti & Bboying. La formidable énergie et l'inventivité des DJ, des maîtres de cérémonie, des graffeurs et writers, des break dancers et de leurs crews a pris la rue, les clubs et la jeunesse du monde. Émergeant dans le quartier du South Bronx, qui connaît les pires conditions économiques, une jeunesse qui rêve d'exister invente de nouvelles formes de survie, de faire la fête, de danser, de marquer l'espace urbain, de défier l'establishment par la parole et le geste. En presque dix ans de 1970 à 1981, elle s'impose comme la nouvelle culture populaire et conquiert New York de quartier en quartier, de métros en trains, de fêtes clandestines en night-clubs, d'expositions improvisées dans les lieux les plus " cheaps " jusqu'aux galeries d'art branchées de downtown. Au début des années 1980 l'expansion de la culture Hip Hop prend une nouvelle dimension. Elle se répand simultanément des deux côtés de l'Atlantique grâce aux radios et aux premières émissions qui lui sont consacrées à la télévision, mais aussi via les bases militaires US d'Allemagne où les soldats américains reçoivent les cassettes des DJ's envoyées par leurs familles. C'est le début des années Reagan aux U.S.A. et des années Mitterrand en France. De 80 à 85, le Hip Hop devient un phénomène mondial, une culture qui ouvre les portes, même si paradoxalement elle commence à voir les siennes se refermer en Amérique. La politisation et la résistance initiales cèdent sous les coups du marketing. Les labels signent les groupes transformant les MC's en stars et les majors hollywoodiennes se décident à exploiter le nouveau filon inspirées par le succès considérable de Flashdance en 1983 et sa fameuse scène de breakdance avec les danseurs Mr Freeze et Crazy Legs des Rock Steady crew La seconde moitié des années 80 est cruelle pour ceux que la reconnaissance oublie, le monde de l'art n'a d'attention que pour Jean-Michel Basquiat, Keith Haring ou Kenny Scharf. Les rappeurs sont devenus des idoles qui ont effacés les DJs et les MCs. En Europe les groupes émergent et les premiers à disposer des matériels et à accepter d'être signés par les labels émergents vont connaître un succès considérable. C'est le moment de l'âge d'or marseillais qui secoue la ville dans les années 90 et fait de la scène artistique marseillaise l'une des plus inventives, connectée aux States et rayonnante jusqu'au tournant du siècle. L'exposition est conçue avec le MuCEM, qui met à disposition les plus belles pièces de sa collection. Elle favorise les croisements entre toutes les disciplines qui ont été fécondées par ce mouvement : la musique, la danse, la mode, le cinéma, l'écriture, le graffiti, le tag, la photographie. Grâce à Claire Calogirou, chercheuse spécialisée dans la culture Hip Hop et le graffiti, qui a largement contribué à la constitution de cette collection exceptionnelle et Jean Roch Bouiller, conservateur art contemporain au MuCEM, nous avons eu accès in extenso à cette collection. Claire Calogirou a accepté de partager le commissariat de l'exposition avec nous et Sébastien Bardin-Greenberg, dit SBG/SibaGiba, musicien/producteur multi platine, nominé aux Grammys (US), co-auteur du livre Freestyle et grand connaisseur de la scène américaine basé à New-York. Il a réuni des sélections d'objets inédits en provenance de collections américaines et complété la partie française. HIP HOP : un âge d'or 1970–1995... s'inscrit dans la dynamique des projets de la Capitale européenne du sport 2017 à Marseille.

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

3 oct. -> 3 juin 2018

Si la couleur m'était contée...

Gratuit

Exposition temporaire - Arts et Beaux-arts

Si l’on nous demande que signifient les mots rouge, bleu, noir, blanc ? Nous pouvons bien entendu montrer immédiatement des choses qui ont de telles couleurs. Mais notre capacité à expliquer la signification de ces mots ne va pas plus loin. » Ludwig WittGenstein Remarques sur les couleurs 1.68 Ce projet d’exposition tend à attirer le regard et l’imagination des enfants sur le thème des couleurs dans l’art. Les accompagner dans la découverte des œuvres majeures. Appréhender la couleur au travers de la pensée et de la pratique artistique. « La couleur joue un rôle dans la physique, la chimie, la physiologie et la psychologie, ainsi que dans le langage et la philosophie. Cependant, seuls les arts visuels ont pu réunir la quasi-totalité de ces champs du savoir et de l’expérience. » John Gage La couleur dans l’art Les peintures et sculptures réalisées durant le XX° siècle nous emmènent vers une fonction active de la couleur invitant à observer l’imaginaire. Nous aborderons les mouvements artistiques de cette époque où la couleur s’émancipe peu à peu de sa fonction mimétique et de la forme. Cubisme, naissance de l’abstraction, expressionnisme abstrait, effets d’optique. Œuvres en provenance du MAC et du Musée Cantini « La toile blanche, c’est comme une poussière qui recouvre le véritable tableau. Il s’agit de la nettoyer. J’ai une petite brosse pour dégager le bleu, une autre pour le rouge ou le vert, mes pinceaux. Quand j’ai bien nettoyé, tout le tableau est là. » George Braque Un dispositif ludique autour d’un cabinet de curiosités nous révélera les secrets de fabrication et les origines des couleurs d’hier à aujourd’hui. Plantes, minéraux, mollusques, insectes, champignons etc. pour l’alchimie des pigments et colorants. Bleu d’outre mer d’Afghanistan, azurite des Alpes, bleu d’Anvers, jaune de Naples, blanc de plomb de Venise… Œuvres en provenance du Muséum d’Histoire Naturelle et du MAM (Musée d’Archéologie Méditerranéen) Couleur dans les mythes et légendes Et ailleurs dans le monde que nous disent les couleurs ? L’apparition magique de l’arc en ciel « pont entre les hommes et les dieux » nous fera voyager au travers de mythes et légendes contés de par le monde. « Des gouttes d’arc-en-ciel étaient tombées dans le calice des fleurs dont le colibri va aspirer le nectar avec son fin petit bec. Quand il alla les voir et les fit s’incliner, elles répandirent sur son plumage toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et aussi toutes les fleurs » Les plumes multicolores des oiseaux Conte de Mataco Couleur dans la science La couleur est à cheval entre l’art et la science. Qu’est ce que la couleur ? Une réalité matérielle enveloppante (color, du latin celare c’est à dire cacher, du grec Krôs, la peau) une fraction de la lumière échelle chromatique d’Aristote, spectre de Newton), une sensation surtout, car l’œil et le cerveau ont un rôle à jouer ! A partir de l’expérience du prisme, nous ferons découvrir quelques notions clés sur les couleurs. Couleur dans la musique Des concerts sur le thème des couleurs seront proposés. « La musique est un perpétuel dialogue entre l’espace et le temps, entre le son et la couleur, l’espace est un complexe de temps superposés, les complexes de sons existent simultanément comme les complexes de couleurs ». Olivier Messiaen

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

2 janv. -> 31 déc.

Le par­cours­ muséographique du Musée d'Histoire de Marseille

Expostion permanente - Histoire et sciences humaines

Plus de 2600 ans d'histoire à parcourir Le nouveau parcours muséographique s’appuie sur 2 idées fortes : Marseille est la plus ancienne ville de France et c’est une ville portuaire ouverte sur la mer Méditerranée. Partant de ces deux évidences, le visiteur découvre l’histoire de la ville grâce à un fil d’Ariane maritime reliant 13 séquences chronologiques, des premières occupations préhistoriques aux développements urbains contemporains. Grâce aux recherches des scientifiques et à la documentation des pièces de la collection, le parcours du musée raconte les hommes et les femmes, inconnus ou célèbres, qui ont participé à l’histoire de Marseille. ­­ Un musée vivant et innovant pour tous les publics Reconstitutions, multimédia, films, parcours pour enfants. Chaque séquence historique du parcours muséographique se déploie autour d’un objet phare, emblématique de la ville. ­Grâce à des dispositifs multimédia à taille humaine, archéologues et historiens viennent s’adresser directement aux visiteurs. Les choses ne sont pas expliquées, elles sont vécues, racontées, humanisées, et vous pourrez par exemple voir renaître le marin et géographe Pythéas, ou encore le héros d’Alexandre Dumas Edmond Dantès. ­ Chaque étape de la visite est enrichie de nombreux films et multimédia interactifs qui donnent vie aux objets et contextualisent la présentation des collections. Pour le jeune public, retrouvez « les Escales de l’Histoire », des modules d’exposition spécialement conçus pour les enfants. S’initier, manipuler, expérimenter : de quoi apprendre en s’amusant ! Visite commentée des collections permanentes (Sans réservation, dans la limite de la jauge, max. 20 personnes) Les samedis de 11h à 13h. RDV à l'accueil du musée. Visite-parcours de la voie historique : du Port Antique au Fort Saint Jean (Sans réservation, dans la limite de la jauge, max. 12 personnes) Les dimanches (à l'exception du 9 août ) de 16h à 18h (horaire d'été). RDV à l'accueil du musée. Visite bilingue des collections permanentes Les vendredis de 15h à 16h ( français-anglais ). Uniquement en juillet. Uniquement sur réservation 5 visiteurs minimum. 18/07 de 14h à 15h30 : Marseille au Moyen-Âge 25/07 de 10h à 12h : Visite du Port Antique, du musée d'Histoire au 26/07 de 14h à 15h30 : Visite du Musée des Docks romains

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

2 janv. -> 31 déc.

Collections permanentes du musée des beaux-arts

Expostion permanente - Arts et Beaux-arts

Attention : le Musée est fermé jusqu'au 18 février 2017 Le Musée des Beaux-Arts est le plus ancien des musées de Marseille. Il est l'un des quinze musées que le Consulat crée en 1801 dans les grandes villes de France, constitués des oeuvres saisies dans les églises et chez les émigrés, dans les premières années de la révolution. Sous le Second Empire, les Beaux-Arts délaissent le couvent des Bernardines, désigné tout d'abord comme le principal lieu de dépôt de ces biens, pour le Palais Longchamp où il est inauguré en 1873. Cet édifice colossal, édifié sur les plans de l'architecte Henry Espérandieu et dédié à la gloire des Arts et de la Science, commémore également, avec sa grande fontaine centrale, l'arrivée dans la ville des eaux du canal de la Durance. C'est l'époque de l'essor de Marseille. Les collections s'enrichissent de grands maîtres italiens et français. Parmi les gloires marseillaises, Pierre Puget, le plus grand artiste français du temps du Baroque et Honoré Daumier, bien connu pour ses dessins et sculptures caricaturaux. Le musée expose ses collections permanentes, riches de plus de 2 000 tableaux, 300 sculptures et 3 000 oeuvres et dessins datant de la période allant du XVIe au XIXe siècle. "Seuls", 200 chefs-d'oeuvre ont pu être accrochés dans les deux salles mais, régulièrement, de nouveaux tableaux, actuellement dans les réserves, seront présentés. Le rez-de-chaussée accueille les peintures les plus anciennes du XVIe et XVIIe siècle et le premier étage, celles du XVIIIe au XIXe siècle. Au rez-de-chaussée, une salle est consacrée à Pierre Puget. A compter de Février 2017 - Nouvel accrochage Le 18 Février 2017 le musée des Beaux-Arts rouvre de nouveaux ses portes. A l'occasion du nouvel accrochage des collections, le public pourra découvrir ou redécouvrir des chefs-d'oeuvre nouvellement restaurés, notamment les deux monumentales vues de la Peste de Marseille du peintre Michel Serre, le portrait d'André Grangier de Gustave Courbet et les oeuvres de Daret, Coypel, Faudran, Castiglione, Cittadini Sur deux niveaux, le musée présente un panorama de quatre siècles de l'art européen, du XVIe au XIXe siècles. Le visiteur pourra admirer les peintures des plus grands maîtres italiens et français des XVIe et XVIIe siècles avec des oeuvres du Guerchin, de Lanfranco, de Pannini, Tiepolo pour l'Italie ou de Philippe de Champaigne, Vouet, Lesueur, Greuze, Vernet, Hubert Robert ou David pour la France. Les Ecoles du Nord sont représentées par des tableaux de Rubens, dont la fameuse Chasse au Sanglier, de Jordaens, ou de Stomer. La présentation de l'art en Provence au XVIIe et XVIIIe siècles est l'une des originalités du musée. Les oeuvres de Louis Finson, Jean Daret, Nicolas Mignard ou Françoise Duparc, rappellent combien la région a été un foyer artistique dynamique qui durant deux siècles a attiré les artistes de l'Europe du Nord et du Sud. On y trouve enfin un exceptionnel ensemble de peintures et ,sculptures du plus grand artiste baroque français, Pierre Puget, né à Marseille en 1620. L'École française du XIXe siècle est l'autre temps fort de cette collection. Aux côtés des grands maîtres, Courbet, Corot, Daubigny, Millet et Puvis de Chavannes, Rodin, Daumier et sa série complète des bustes des Célébrités du juste milieu, figurent les représentants de l'école de paysage de Marseille. Loubon, Guigou, Engalière, Monticelli, Ziem, artistes dont les oeuvres si originales vont les premières imposer l'image des paysages lumineux du Midi. Le musée sera fermé à partir des vacances de la Toussaint, réouverture le 17 février. Visites générales des collections : les samedis et dimanches à 15 heures Visites thématiques : les Mercredis de Longchamp Les mercredis à 15 heures Visites en famille Les mercredis à 15 heures Et toute l'année des ateliers, animations, contes... sont proposés.

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

Spécial ados

Oui, oui vous allez arriver à leur faire abandonner leurs téléphones portables, leurs consoles de jeux vidéos, et leur mine renfrognée, enfin… momentanément, en tout cas.

Et sinon

Plus un kopeck ? Pas de problème toutes les sorties gratis ici !

Envie de se balader ? Toutes les infos sur les parcs et jardins marseillais

D’autres idées d’activités jeune public  c’est par là, bonnes vacances !