Nos sélections

12 déc. -> 16 déc.

Un obus dans le coeur

Pièce de théâtre - Théâtre

Le jeune homme et la mort. Un émouvant monologue sculpté de douleur, de ressentiment, d'innocence, de rage, de tendresse écrit par Wajdi Mouawad et interprété par le lumineux Guillaume Severac-Schmitz. La rue, la nuit, un hôpital où agonise la mère du héros, Wahab. Les pensées s'affolent, creusent jusqu'à l'enfance : la guerre, un attentat, une mère aimée-haïe, l'angoisse de la perdre, la douleur de la retrouver et la confrontation avec la mort et sa peur d'enfant, qu'il doit terrasser pour enfin se libérer. Au petit matin, le gosse enragé sera devenu un homme. Ce monologue puissant s'inscrit dans le grand puzzle de l'oeuvre de Mouawad, à la frontière entre des pièces majeures comme Littoral, Incendies, Forêts et les derniers opus tels Seuls...On y retrouve les thématiques chères à l'auteur : les liens du sang, la quête existentielle, le rêve, la filiation, les origines, la poésie et les arts et le traumatisme de la guerre toujours. Les mots sont beaux, les mots sont justes, les mots sont bouleversants. "Un obus dans le coeur" est une oeuvre humaniste, une ode à la jeunesse, ses espoirs, son courage et il ne pouvait que séduire Guillaume Séverac, jeune artiste accompagné par Les Théâtres, comme rituel de passage entre une carrière d'acteur et de musicien dans les productions de son maître, Wajdi Mouawad, et son envol vers le métier de metteur en scène. Conception & musique : Guillaume Séverac-Schmitz Texte : Wajdi Mouawad Collaboration artistique : Thibault Perrenoud Avec la voix de Pierre-Francois Garel Création des vidéos et peintures : Wajdi Mouawad Avec Guillaume Séverac-Schmitz

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

19 déc. -> 23 déc.

Franito

Spectacle / Pièce de théâtre - Comédie - Humour

Trio magistral et désopilant où se mêlent théâtre, danse et musique, où le burlesque rencontre le flamenco. Une délicieuse sangria à boire en famille. Franito, jeune prodige du flamenco au physique de Sancho, danse pour se libérer de sa mama, à l'amour aussi profond qu'étouffant. La petite cuisine andalouse se transforme alors en piste de danse et scènes de vie inénarrables. Le bruit des pas sur le sol, les palmas de flamenco, les claquements de doigts et les notes de guitare se mêlent aux onomatopées burlesques et aux mimes impayables de Patrice Thibaud. Tout devient cocasse grâce au langage corporel de ce clown-mime qui maintient le public dans un rire permanent. Se dessine sous nos yeux un mélange étonnant entre Fernando Botero, Louis De Funès, Benny Hill et Concha Piquer. Irrésistible tableau. Patrice Thibaud, ancien Deschiens, signe ici son quatrième spectacle et s'associe au guitariste Cédric Diot et au bailaor virtuose Fran Espinosa, rencontré dans la troupe de José Montalvo. Ils s'inspirent ici de la buleria, un style de flamenco traditionnel très théâtral qui se dansait dans les cours des maisons pour se moquer de ses voisins. Et il fallait oser associer le flamenco, art tragique et prestigieux par excellence et désormais inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, à la puissance comique du burlesque, ici au sommet de son art. Ainsi s'ouvrent les frontières de l'art sur cette alchimie parfaite et joyeuse. A partir de 7 ans Conception et interprétation : Patrice Thibaud Mise en scène : Patrice Thibaud, Jean-Marc Bihour Chorégraphie, danse et chant : Fran Espinosa Musique originale, guitare : Cédric Diot Création lumières : Alain Paradis Costumes : Nathalie Coutaud Interprétation : Patrice Thibaud, Fran Espinosa Danse et chant : Fran Espinosa Guitare : Cédric Diot

Lire la suite...
Ajouter à
ma sélection

Spectacles